Discipline très complète, le Vovinam Viet Vo Dao propose une approche de l’art guerrier très large :

​

Percussions (frappes avec : poings, pieds, coudes, genoux, sabres, piques) 

Lutte traditionnelle (28 techniques de « vat » : projection et luxations) 

Clés (dégagements sur 30 types de saisies) 

Armes traditionnelles (sabre, bâton, hallebarde…) 

Ciseaux volants (21 techniques sur 3 niveaux : jambes, tronc, tête) 

Chutes et roulades

​

A plus haut niveau, d’autres aspects sont également étudiés : travail de respiration et d’énergie interne, points vitaux, casses… 

Le système d’enseignement traditionnel permet une assimilation progressive des techniques :

​

Elles sont d’abord apprises individuellement, notamment par les « chien luoc » : enchaînements courts de techniques offensives, ou par les « phan don » : parades d’attaques de poing, de pied ou d’armes. Puis elles sont enchaînées dans des « quyen » : boxes traditionnelles dont certaines s’exécutent avec armes, d’autres s’inspirent de techniques animales (tigre et dragon, singe, serpent…) ; les « quyen » apprennent au pratiquant à canaliser son énergie de manière « dure » ou « souple », « lente » ou « rapide ». 

​

Enfin, les techniques sont codifiées en « song luyen », enchaînements exécutés à deux ou à trois, se rapprochant d’un combat réel. Régulièrement, des stages et compétitions sont organisés au niveau régional, national ou international. Ce sont des moments privilégiés de rencontres, d’apprentissage et de mise à l’épreuve de ses connaissances.